Powered by ZigaForm version 3.7.7

Qui sommes nous ?

L’Institut des Hautes Études en Management (IHEM) a été créé à Bamako, par l’arrêté № 01-0085/ ME — SG, le 24 janvier 2001. Cet arrêté s’inscrit dans la volonté de l’État malien à faire face aux carences de l’enseignement supérieur, notamment par une politique d’ouverture à la concurrence plus marquée. Dans le creusé de cette dynamique, l’IHEM est aujourd’hui l’un des établissements de référence dont la renommée s’illustre par ses nombreux partenariats internationaux et l’insertion professionnelle réussie de nombre de ses étudiants. . L’IHEM a construit ses programmes sur la base du système de Licence, Master et Doctorat dit « LMD ». Ce choix offre à l’institut une parfaite intégration de ses formations et diplômes au niveau européen et plus largement international. L’IHEM s’est donné pour mission de contribuer à la diffusion de nouvelles et solides connaissances dans ses domaines de compétences. Pour cela, nous avons développé au fil des années une offre de formations adaptée aux besoins de nos étudiants, des entreprises et des administrations. En plus de nos formations en Licence et en Master, l’IHEM a diversifié ses activités. Pour répondre aux demandes locales, nous proposons également :
– Un Centre de Formation en Langues (CEFLA dédié à l’enseignement de l’anglais) ;
– Des formations courtes et séminaires sur mesure ;
– Sur demande, des activités de conseil et d’assistance aux entreprises.

Forum de Bamako

L’IHEM et le Forum de Bamako partagent des liens très forts et ceci puisqu’ils sont tous deux dirigés par Abdallah Coulibaly. Cet élément est très insuffisant pour qualifier les synergies multiples et profondes entre l’IHEM et le Forum de Bamako. L’IHEM et le Forum font partie d’un ensemble indissociable dont nous avons le devoir de vous présenter.

Mr Coulibaly a cherché à créer un écosystème unique en son genre au Mali. La création d’une école de commerce était déjà un chalenge important à relever, mais n’était pas suffisante. Il fallait une initiative africaine originale hors des cadres conventionnels et institutionnels qui permettent sous le signe de la liberté de parole, de la convivialité et du haut niveau de débats des rencontres entre chefs d’entreprise, hommes et femmes politiques, décideurs publics, universitaires, experts, représentants de la société civile et des médias, du continent africain et des autres continents.

Le Forum de Bamako a donc été créé en ce sens

pour favoriser le métissage de connaissances et le partage des savoirs dans une approche participative qui suscite chaque année (courant du mois de février) un intérêt grandissant. Pour preuve, le Forum de Bamako connaît une longévité qui lui a permis de fêter en 2018 ses 18 ans d’existence. Depuis plusieurs années, le Forum de Bamako suscite une forte mobilisation des grands médias internationaux, notamment par l’organisation à chaque édition de rendez-vous télévisés et d’émissions de radio. Un grand débat, diffusé par les télévisions africaines, a été mis en œuvre depuis plusieurs années conjointement par Canal France International (CFI) et Radio France Internationale (RFI), avec le concours de l’Office de la radiotélévision malienne (ORTM), etc.

Accompagné et soutenu par de nombreux partenaires publics et privés, le Forum de Bamako publie à chacune de ses éditions un mémorandum remis au Président de la République du Mali. Ce document, ainsi que les contributions produites dans

le cadre du Forum, sont des outils d’analyse, de réflexion et de proposition destinés aux décideurs et organisations impliqués dans les questions de développement en Afrique. Par ailleurs les travaux du Forum de Bamako, ainsi que les réflexions générées par la Fondation Forum de Bamako sont mis à la disposition du plus large public par divers canaux : internet, articles de presse, compte-rendu et débats radiodiffusés et télévisés, publications.

La formation de futures élites maliennes, africaines est une première étape qui vient s’intégrer parfaitement avec le Forum de Bamako pour orienter les réflexions et actions nécessaires au développement à venir de l’Afrique. Le forum jouit d’une notoriété qui s’est construite au fil des années, la presse nomme désormais le Forum le petit ‘’Davos de l’Afrique’’. Sans prétention aucune, les équipes de l’IHEM participant, bénévolement, au Forum ou bien les équipes de la fondation du Forum de Bamako à qui incombe la charge de l’organisation de cet évènement sont fières des résultats de cette synergie IHEM/Forum de Bamako.

Liste graduation 2019